Annuaires

Danses en l'R

Adresse : 20, rue des Navigateurs, Les Ateliers du Trapèze, 97434, Saint-Gilles, Réunion

Mail : administration@danses-en-l-r.com

Fixe : 02 62 88 72 37

Mobile : 06 92 29 54 95

Mobile : 0692 60 21 79

Site officiel : http://www.danses-en-l-r.com

Présentation


Compagnie créée en 1998 sur l’île de la Réunion par Éric Languet.

Nourrie par une véritable fascination pour l’homme et ses difficultés à se déterminer au quotidien, la compagnie propose, à partir de cheminements collectifs, un travail de mise en espace de tableaux charnels et débridés, souvent proches de la farce.

Mouvements, mots et images sont convoqués sur le plateau, sans hiérarchie, engagements physiques à la clé.

N’hésitant pas à placer le spectateur au cœur de ses dispositifs scéniques, la compagnie fait sienne la question politique du spectacle et tend à redonner son sens au geste.

 ©Crédit texte : Compagnie Danse en l'R

 

Biographie / Eric Languet

« En tant qu’artiste, ce qui m’intéresse depuis toujours, c’est de voir et de rendre compte ; comment chaque individu se détermine au quotidien ; comment il se situe par rapport à l’autre, aux autres, à la norme ou l’anormalité. Que signifie pour lui le rejet ou l’intégration à un groupe ? Dans ma démarche créative, j’aime mélanger des gens avec leurs différents bagages techniques, culturels, biographiques ou physiques et voir quelle(s) histoire(s) se raconte (nt) pendant le temps de cette rencontre. Cette démarche que j’utilise pour mes créations chorégraphiques, s’étend aussi à notre réflexion et à notre relation avec le public et le spectacle. » Eric Languet

S’il sait en accepter les codes et conventions, Eric Languet avoue n’avoir jamais su s’intégrer à un groupe. Et c’est sans doute ce sentiment d’illégitimité qui nourrit depuis trente ans son parcours de danseur et chorégraphe, questionnant la marge, l’a-normalité, invitant au bal ceux que la vie ne destinaient pas à danser.

Des groupes, il en a pourtant intégré quelques-uns, et non des moindres. Après avoir découvert la danse à l’île de La Réunion, où il a grandi, il étudie au CNR de Rueil-Malmaison et embrasse la carrière de danseur classique. Une carrière qui le mènera à l’Opéra de Paris, puis au Royal New-Zeland Ballet où il sera nommé danseur étoile puis chorégraphe résident. S’il y respecte la hiérarchie de mérite, il goûte en revanche moins l’étiquette que son statut de danseur étoile lui suggèrerait d’adopter.

La rencontre du travail de Jiri Kylian, William Forsyte et Douglas Wright influenceront alors son esthétique et son propos chorégraphique. Danseur pour le Meryl Tankard Australian Dance Theatre, il expérimente le travail de composition instantanée avec Mark Tompkins et l’approche du théâtre physique avec le Zéro théâtre.

La voie de Danses en l’R, compagnie qu’il crée en 1998 à La Réunion, est alors tracée : celle d’une danse de l’humain dans la société, mettant en scène l’individu et ses difficultés dans ce qu’ils ont de plus simple, le geste.

Sa conception du beau et ses techniques de travail évolueront encore grâce à deux rencontres essentielles, celles avec Lloyd Newson, sous la direction duquel il travaille au sein du DV8 Physical Theatre pour la création de The cost of living de 2000 à 2003, puis celle de David Toole, formidable danseur né sans jambe, avec qui il tourne en Europe en 2003 pour la reprise de cette création. La beauté, chez Eric Languet, n’a désormais plus de rapport avec l’esthétique des corps. Elle se situe ailleurs, dans les failles, les fêlures, la subtilité et l’ambigüité des rapports à l’autre.

Formé à la danse intégrée par Adam Benjamin, co-fondateur de la compagnie Candoco, Eric Languet mène depuis 2004 un programme d’ateliers en lien avec les institutions et les hôpitaux de La Réunion, ELEC (Espace libre et change), mêlant danseurs valides et handicapés. Il a intégré à sa compagnie Wilson Payet, danseur en fauteuil formé dans le cadre de ces ateliers, interprète de deux de ses créations, Attention fragile (2012) et Fragments d’un discours lumineux (2014), création dans laquelle Eric Languet danse.

Car le chorégraphe n’a jamais cessé de danser et nourrit aussi ses créations de ses expériences d’interprète. Celle avec Robyn Orlin en 2013, sur In a world full of butterflies, it takes balls to be a caterpillar, some thought of falling… a d’ailleurs certainement conforté sa vision chorégraphique, entre théâtre physique, performance et pouvoir de subjuguer de la danse.

 ©Crédit texte : Compagnie Danse en l'R

 

Créations

2016 - Reprise "L’esprit de la ruche" (création 2013 – reprise 2016 par les Lignes d’R) : L’esprit de la ruche nous dévoile par petites touches, un monde qui oscille entre animalité et spiritualité. A l’image du travail incessant des abeilles, ‘L’esprit de la ruche’ est une pièce chorégraphique et un essai de réponse poétique à ce besoin de construction qui nous porte tous. Pourquoi c’est neuf, pourquoi c’est différent ? Parce que c’est interprété par les 4 jeunes danseurs des « Lignes d’R », que le chorégraphe Eric Languet accompagne sur 3 ans, dans une démarche de transmission. Une pièce qui se renouvelle, qui se passe de génération en génération, qui évolue. Qui (s’) interroge.

2016 - "Ma vie sans bal" : Dans cette conférence dansée, Eric Languet et Wilson Payet abordent de façon légère et décomplexée le handicap dans toutes ses dimensions : sociale, symbolique, philosophique et poétique. Forts d’une expérience de 15 ans en danse intégrée, ils nous livrent en mouvements et en mots leur vision à la fois réaliste, provocante et émouvante de ces mondes que l’on réunit sous le terme générique de ‘Handicap’.

2016 - "Fragment d’un corps incertain" : Des bois de cerfs, une étrange structure et un jeu d’éclairage semblant rendre l’espace mouvant. Le chorégraphe et danseur Eric Languet campe sa nouvelle création dans un univers onirique porté par la musique de Yann Costa. Il fallait sans doute l’inquiétante étrangeté de cette scénographie sobre et lourde de symboles pour aborder cette pièce intime. La plus intime du chorégraphe réunionnais.

2015 - "Bbeals" : Un fan club étrange et chaotique de Jennifer Bbeals (égérie du film Flashdance), et l’ambition de construire ensemble une tour. Danses en l’R s’associe à la compagnie Néo-zélandaise Footnote et démarre par une tournée sur cette île.

2014 - "Fragment d’un discours lumineux" : duo d’Eric Languet et Wilson Payet sur une musique live de Labelle.

2014 - "La vie de chacun d’entre nous n’est pas une tentative d’aimer. Elle est l’unique essai" : pièce pour les élèves du Conservatoire à Rayonnement Régional de la Réunion (CRR) autour de la thématique de l’adolescence.

2013 - "L’esprit de la ruche" : pièce modulable en format 20 minutes pour l’extérieur et en format 50 minutes en théâtre.

2012 - "Attention fragile" : pièce pour un danseur handicapé et une danseuse, bouleversant d’émotion. Cette pièce a été jouée 34 fois en 2 ans. 

2012 - "Somewhere, out there, life was screaming" : pièce collaborative avec la cie sud africaine FATC, dans le cadre des saisons croisées France-Afrique du Sud 2012. Diffusion en scène nationale Chalon/Saône.

2011 -  "Huit jours autour du monde avec Mme Lebowsky" : création loufoque, pleine de dérision, avec le collectif mozambicain des Fuzulus.

2009 - "L’homme qui tombe" : Solo d’Éric Languet pour Éric Languet sur la notion de chute. Coproduit par Cultures commune – scène nationale du Bassin Minier du Pas-de-Calais.

2008 - "L’instant parfait" : Allégorie de la mort pour 4 interprètes. Soutenue par le CND, le Pavillon Noir CCN d’Aix en Provence, le Point Éphémère, le studio du Pacifique CDC de Grenoble et le Centre Dramatique de l’océan Indien.

2007 - "J’embrasse pas" : Éric Languet et Yann Lheureux improvisent dans l’espace urbain. 43 représentations à ce jour.

2006 - "Le Blanc entre les mots" : autour de la découverte de la poésie de Francky Lauret, un danseur de hip hop et un beat boxer se répondent. Co-production Parc de la Villette et théâtre du Grand Marché.

2006 - "On était tous là pour s’aider" : Éric Languet s’attaque aux attitudes collectives.

2005 - "Carnets de bord" : Deux trios l’un féminin l’autre masculin. Soutien du CND, diffusion à Avignon.

2004 - "Chemins faisant" : pièce jeune public

2004 - "Quelques signes du présent" : laboratoire expérimental entre Christian Floyd Jalma, Benoît Périer et Eric Languet.

2003 - "Faux Ciels" : danse en cabine individuelle, tête-à-tête entre la danseuse et le spectateur pour un détournement sur la thématique de la prostitution. Diffusion à Avignon, coup de cœur du Off !

2001 - "L’Arène"

2000 - "Le champ des limites"  : pièce avec Nelly Romain et Faustin Linyekula qui poursuivent des carrières de chorégraphes.

1999 - "Traces d’amour" : première création avec Charlotte Gault, Frédéric Robin et Éric Languet. Pièce fondatrice de la compagnie Danses en l’R.