Patrimoine chorégraphique vivant de l'Océan Indien

ET MON COEUR DANS TOUT CELA ? / CIE MORPHOSE

2020

27 août 2020 17:15

Dans Et mon cœur dans tout cela ?, deuxième volet du triptyque La Révolte et l’intime après La Révolte des papillons, Soraya Thomas axe son travail sur la thématique des résistances.
Partant du constat que ces dernières définissent physiquement l’homo sapiens actuel mais aussi sa psychologie, elle s’accompagne du regard extérieur de David Drouard, dont le travail chorégraphique est qualifié d’anthropomorphique, pour ouvrir un nouveau champ à son travail.
 
« Nous résistons dès notre naissance jusqu’à notre dernier souffle pour nous tenir debout, pour marcher, pour respirer, en tombant dans les pièges de l’existence, en nous relevant ou pas. 
Les mêmes lois physiques agissent sur chacun d’entre nous de manière constante. L’exercice du solo explorera toutes ses résistances physiques pour repousser ses propres limites, mais également ouvrir un champ sur la véracité d’une relation mère/fille ».
- Soraya Thomas
 
 « Qu'il ne soit jamais dit par les générations futures que l'indifférence, le cynisme et l'égoïsme nous ont empêchés d'être à la hauteur des idéaux humanistes. Que chacune de nos aspirations prouve que Martin Luther King avait raison, quand il disait que l'humanité ne peut plus être tragiquement liée à la nuit sans étoiles, du racisme et de la guerre. Que les efforts de tous prouvent qu'il n'était pas un simple rêveur quand il parlait de la beauté de la véritable fraternité et de la paix, plus précieux que les diamants en argent ou en or. » - Extrait du discours de Nelson Mandela, 1993

 

Chorégraphie et interprétation : Soraya Thomas
Assistée de : David Drouard
Création lumière : Valérie Foury
Technicienne lumière : Virginie Briand
Création sonore : Thierry Th Desseaux
Costumes : Juliette Adam
 
Coproduction : Cité des Arts, Lalanbik – Centre de ressources pour le développement chorégraphique de l’océan Indien, Théâtre Les Bambous – scène conventionnée d’intérêt national, art et création
 
Lieux d’accueil en résidence : Théâtre du Grand Marché et La Fabrik – CDNOI (Centre Dramatique National de l’Océan Indien), Le Séchoir, Théâtre sous les Arbres
 
Durée envisagée : 45 min
Ce spectacle comporte des scènes de nudité.
 
 

Une coproduction Lalanbik

 

 Premières représentations sur la Scène conventionnée Les Bambous à Saint-Benoit (attention nouvelles horraires) :

Jeudi 8 octobre - 20h

Vendredi 9 octobre - 14h (spéciale)

Samedi 10 octobre - 17h